La Prévention Spécialisée est une Mission de Service Public inscrite dans le schéma départemental de la prévention et de la protection de l’enfance, définie, cadrée, par une Habilitation départementale, une Convention, une Charte Départementale.

Elle dépend de l’Aide Sociale à l’Enfance (Prévention à l’Inadaptation Sociale de la Jeunesse).
La Prévention Spécialisée est répartie en deux équipes d’éducateurs spécialisés sur deux territoires différents (touchant environ 500 jeunes entre 12 et 25 ans). Un

Supports éducatifs :
– Travail de rue
– Accueil en local
– Atelier d’expression
– Petits chantiers rémunérés
– Séjours longs et courts
– Sorties culturelles
Partenaires internes :
Centre social, Travail au Clair, Batir’e, Espace Bellan/Greneta, CASP
Partenaires externes :
– Hébergement : SIAO, PSA BELLEVILLE, CHRS divers…
– Insertion sociale et professionnelle (missions locales, CIEJ, CASVP…)
– Loisirs et culture (Centre d’animation Halles-Marais, FSGT…)
– Associations sociales (Emmaüs, aux Captifs la libération, 110 les Halles, Aurore…)
– Santé (CMP, Hôtel Dieu, Planning Familial, Port Royal…)
– Institutionnels (Mairies d’arrondissements…).

Des professionnels diplômés vont à la rencontre de jeunes en difficulté dans la rue (d’où le nom « d’éducateurs de rue »).

Travaillant sur un territoire extrêmement précis défini par l’Administration compétente (DASES), ils tissent une relation de confiance adulte/jeune dans la libre adhésion et le respect de l’anonymat, en utilisant divers supports de « vécu partagé », tels que les petits chantiers (Travail au Clair), divers séjours thématiques, équipe de football, accueil en local, ateliers d’expression…
Ces activités ne sont pas des animations mais des supports basés sur la réalité, permettant d’asseoir une relation éducative pointue et personnalisée avec chaque jeune rentrant en « contrat moral » avec un éducateur « référent ».
Le but est d’aider le jeune à modifier un éventuel parcours d’échec, en utilisant une relation éducative solide avec un adulte. Relation basée sur la durée, la constance,la confiance mutuelle, le respect de la loi, afin de restaurer un lien perdu ou peu existant avec le monde des adultes.
La liberté d’initiative et d’action des équipes est importante à condition qu’elles réfléchissent et décident des actions globales en équipe et qu’elles soient supervisées.

 

A la Clairière-CASP, les secteurs investis par les deux équipes sont :

Forum des Halles (1er arrondissement) :
Public de jeunes (16-25 ans) en voie d’errance, venant de tout Paris, et banlieue (carrefour des RER et métros). Public le plus souvent en grande souffrance psychique et en danger immédiat de marginalisation excluante.
Un local au 8 rue des Prêcheurs 75001.

 

Montorgueil-Saint Denis (2ème arrondissement ) :
Public de jeunes sédentaires (12- 23 ans) vivant dans ce quartier avec leur famille, étant ou ayant été scolarisés dans ce quartier. Lorsque le jeune passe à travers une période sensible où l’échec scolaire se double de l’échec de la relation à l’adulte, cela peut engendrer un processus amenant à la marginalisation pérenne.
Un local au 29 rue de La Lune 75002 (près de Bonne Nouvelle).

 

GARE SAINT LAZARE
Début 2013, l’équipe du « 2 » a investi la gare Saint Lazare, territoire et lieu où de nouveaux jeunes en début d’errance stationnent toute la journée. Une éducatrice y a été détachée, aidée par les autres éducateurs de son équipe pour assurer une présence en binôme.

 

Forum des Halles
(1er arrondissement) :
un local au 8 rue des Prêcheurs 75001.


 Montorgueil-Saint Denis
(2ème arrondissement ) :
un local au 29 rue de La Lune 75002 (près de Bonne Nouvelle).


Pour plus de renseignements :
– Tel : 01 42 36 82 46
– Email : contact@laclairiere.org